Archives des articles tagués montpellier

L’association travaille à imaginer un projet global pour le périmètre Jardin de la Reine / Jardin des Plantes, qui replace le bâtiment de l’Intendance dans son rôle historique.
L’importance du site est largement sous-estimée, et pourtant, il est l’un des marqueurs les plus importants de la mémoire et de la dynamique de la ville de Montpellier.
Depuis le 16° siècle, le Jardin botanique de Montpellier, le plus ancien de France, fait le pont entre la médecine et la botanique, deux disciplines scientifiques qui se sont construits, à Montpellier, au gré d’avancées majeures.
Médecine et botanique ont assuré le développement de la ville depuis le moyen-âge. Elles sont toujours à la pointe de son développement, à travers la recherche publique et privée, à Euromédecine, à Agropolis.
La sauvegarde de cet ensemble n’est pas seulement une lubie d’historiens, ou une passion pour le seul patrimoine. Le site du Jardin des plantes et de la faculté de Médecine est un marqueur essentiel de l’identité montpelliéraine, et une place unique, à l’échelle européenne, de l’histoire des sciences. Mais il est aussi, de par sa position et sa richesse, le pivot entre le passé de la Ville, et son devenir.
Et dans cet ensemble, l’Intendance du Jardin tient une place essentielle pour ouvrir le patrimoine sur le monde, accueillir les questions et les réponses sur le passé, permettre aux nouvelles générations de comprendre le futur, et valoriser les nouvelles missions du Jardin des Plantes : l’éducation à l’environnement et à la biodiversité. C’est à ce projet que l’association de sauvegarde travaille, pour imaginer le futur d’un site où tout le monde trouverait sa place : université, chercheurs, historiens, collectivités, habitants, touristes. Un site qui allierait le récit d’un patrimoine primordial, des espaces et des temps de vulgarisation scientifique, une ouverture sur l’urbain, et un vrai levier de développement économique par le tourisme.
Pour restituer la richesse de ces questions, l’association de sauvegarde du Jardin de la Reine et de l’Intendance a réalisé une exposition en 8 planches, qu’elle met à disposition du public dans un fichier en lecture en ligne, ou en téléchargement (cliquez, clic droit sur la miniature).

C’est pour cette raison que nous mobilisons l’opinion publique contre la vente par l’État de ce patrimoine, et que nous vous invitons à signer la pétition en ligne.

 

planchesJardin2014_Page_1

Intendancedecoupe

Grâce à une importante mobilisation citoyenne, nous avons pu sauver le Jardin de la Reine en 2013. Mais le bâtiment de l’Intendance du Jardin des Plantes reste en vente.
En 1815, pendant les 100 jours de Napoléon, ce bâtiment qui abritait la direction du Jardin des Plantes est devenu temporairement le Rectorat de Montpellier. Mais le temporaire a duré, et le rectorat s’est accaparé le bâtiment, usurpant la propriété à l’université. Son propriétaire, le Ministère de l’Éducation Nationale, s’était pourtant engagé à le restituer au Jardin des plantes, il y a plus de dix ans de cela. Mais il a oublié cette promesse, pour tenter de satisfaire à un petit profit immédiat.

Le bâtiment de l’Intendance n’est pas un immeuble de bureau anonyme comme l’Etat en possède tant. C’est un bâtiment classé Monument Historique. C’est le cœur historique du plus ancien jardin botanique de France.
C’est dans ce bâtiment que se sont réunies les forces de la médecine et de la botanique montpelliéraine, pour faire de cette ville un phare des sciences naturelles et médicales. Si la médecine et l’agronomie sont aujourd’hui les principaux moteurs économiques de Montpellier, c’est grâce à une histoire qui a pris naissance dans ces murs que l’Etat veut aujourd’hui brader.
C’est ici, dans ce bâtiment, que se sont succédés les botanistes qui ont fait de Montpellier l’un des lieux essentiels du progrès de la connaissance des plantes. Richer de Belleval le fondateur, Candolle, Chaptal, Magnol, et tant d’autres, qui, au côté des grands médecins, ont construit l’histoire intellectuelle et universitaire de cette ville.
C’est sous ce bâtiment que subsiste une merveille archéologique, le Labyrinthe de Richer, expérimentation unique dans l’histoire.
C’est ce bâtiment qui est l’entrée principale du Jardin. Et la réouverture de cette entrée est vitale pour ré-articuler le quartier autour de ses richesses historiques.
Nous, citoyens de Montpellier, refusons que le Jardin des Plantes soit démantelé pour une poignée de billets, et que ce patrimoine soit privatisé pour le bonheur de quelques privilégiés qui habiteront ou travailleront dans le Jardin des Plantes.
Le bâtiment de l’Intendance doit rester dans le domaine public, l’État doit cesser sa mise en vente.
Aidez-nous, signez la pétition pour que cesse le démantèlement du Jardin des Plantes !

%d blogueurs aiment cette page :