Archives de la catégorie Uncategorized

Les membres de l’association ont mis toute leur énergie à sauver ce bâtiment et à l’ouvrir sur l’avenir en terme d’accueil, de pédagogie (écologie, biodiversité,…)

En premier lieu, nous souhaitons que ce bâtiment soit rendu à son propriétaire originel, le Jardin des Plantes. ce dernier en a besoin pour son administration et ses activités d’accueil et de pédagogie.

Ensuite, la restauration du bâtiment s’impose ainsi que son financement.

Mars 2015: la rencontre avec le préfet de région a été cruciale
De juin-juillet 2015: Un relevé patrimonial a été réalisé par des étudiants en architecture sous la responsabilité de Catherine Boutry, architecte urbaniste, paysagiste, ex DRAC.
Les étudiants ont aussi réalisé chacun une esquisse de l’aménagement du bâtiment afin de mieux appréhender les possibilités .

LIVRET 2 bis

Presentation des esquisses des trois etudiants

 

L’association de sauvegarde du Jardin de la Reine et de la Vieille Intendance du Jardin des Plantes a besoin de vos cotisations et de vos dons pour mener à bien ses activités.
Pour vous faciliter la vie (et la notre), vous pouvez payez vos cotisations ou nous faire des dons en utilisant un système de paiement électronique sécurisé, simplement en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Merci à toutes et à tous.

Flying Euros
Adhérer à l'association

Jeudi 26 mars 2015, France 3 diffusait, dans son édition locale montpelliéraine, un sujet sur la mobilisation de l’association opur empêcher la vente de l’Intendance du Jardin des Plantes, et le démantèlement de ce patrimoine historique.

Durant une longue période de 2014 à 2017, le Jardin de la Reine fera l’objet d’importantes études et travaux : état des lieux, mise en sécurité, études archéologiques et botaniques, cahier des charges pour définir un projet d’aménagement et réalisation de l’aménagement définitif. 

Durant ces 3 ans,  l’association a l’autorisation de prévoir des animations afin de faire connaître le jardin aux citoyens. les thèmes des animations seront liés à son histoire et à sa vocation première, la botanique.

 

En 2014, deux animations peuvent être prévues :

  •  Le 1ier juin : Rendez-vous au jardin avec la thématique l’enfant au jardin.
  •  Les 20 et 21 septembre : les Journées européennes du Patrimoine.

      

Le 18 janvier 2014, La galette des rois a été l’occasion d’inaugurer le retour du jardin de la reine dans l’espace public. Malgré le temps maussade, cette rencontre a été un vrai moment de bonheur, de convivialité et de solidarité.

Le discours dHélène Mandroux, maire de Montpellier L'équipe du jardin

 

Ça y’est, le Jardin est acheté par la Ville de Montpellier depuis décembre 2013.

Nous avons eu une première visite « technique » du jardin avec la direction des espaces verts. Ce fut également l’occasion de mettre en relation les services de la ville avec les services patrimoniaux de la Drac, les experts botanistes, archéologues, patrimoniaux que nous rassemblons au sein de l’association de sauvegarde, et les associations partenaires comme Sémilla et Ava.

Le comité de pilotage est en marche, pour une première année qui sera consacrée à l’état des lieux, aux missions d’archéologie et d’archéobotanique, au nettoyage, etc. Et nous pourrons ouvrir le jardin au public de temps en temps.

Pour l’heure, profitant du mois de janvier, le nouveau propriétaire nous fait le plaisir de partager la galette et le verre de l’amitié, en présence de Madame le Maire, samedi 18 janvier à 11h, dans le jardin. C’est avec un grand plaisir que nous vous y retrouverons, pour fêter cette nouvelle page de l’histoire de ce lieu pluricentenaire.

Visitetechnique080114

Première visite technique, 08/01/14

 

 

 

 

 

nettoyage150114

 

Et premier nettoyage, 15/01/14. C’était… nécessaire.

C’est aujourd’hui les journées du patrimoine, et nous avons remporté une première victoire. Suite à nos pressions sur les élus et les ministères, nous venons de recevoir confirmation écrite du Préfet de l’Hérault que l’Etat proposerai la vente du Jardin de la Reine à la municipalité pour la modique somme de 200 000 €. La municipalité devrait accepter.
C’est la promesse que cet espace naturel historique pourra continuer à s’épanouir au travers du projet que nous construirons ensemble.
Pour autant, ce n’est que demie bonne nouvelle. Le bâtiment historique de la vieille intendance, partie intégrante du Jardin des Plantes, reste en vente. Tout reste à faire pour sauver le périmètre historique de ce joyau patrimonial, et obliger l’Etat et les collectivités à assumer les engagements conjoints de restauration complète du plus vieux jardin botanique de France.
Il est symptomatique, en cette journée du patrimoine, que la question patrimoniale ne fasse l’objet d’aucune ambition forte. Elle est pourtant essentielle à la cité, à sa lecture, aux liens sociaux qu’elle permet de tisser dans le temps et l’espace.
Les collectivités n’ont pas fini de nous entendre leur rappeler cette impérieuse nécessité.

%d blogueurs aiment cette page :