Publicités

Ce samedi 17novembre 2018, sous la pluie, nous avons fêté le retrait de la vente par l’État de la vieille intendance du Jardin des Plantes et sa restitution à l’Université.

Pendant 5ans, sans relâche, avec les 7000 signataires de notre pétition et tous ses bénévoles, notre association “Sauvons le Jardin de la Reine” a su proposer,convaincre, motiver, réunir mais aussi parfois harceler, élus, ministres,préfets, responsables divers etc… et ainsi réussir ce qui semblait impossible, garder dans le domaine public ce patrimoine montpelliérain.

Après le rachat en 2013 du Jardin de la Reine par la Mairie (Mme Mandroux) et le retour de l’Intendance à l’Université, le plus ancien jardin botanique de France ne sera donc pas démantelé et peu à peu pourra se poursuivre un projet global de restauration.La tâche à venir est grande, mais notre petite association citoyenne restera présente pour mobiliser les moyens nécessaires avec tous, ville, métropole, département, région, état et tous les amoureux du Jardin des Plantes.
Il se trouve que le 17 novembre était aussi le jour anniversaire (1632) du décès de Pierre Richer de Belleval fondateur du Jardin… son œuvre se poursuit.

Depuis sa création en juin 2013, l’association de sauvegarde du jardin de la Reine se bat pour maintenir dans le giron public les deux monuments historiques que sont le Jardin de la Reine et le Bâtiment de l’Intendance du Jardin des Plantes, propriétés de l’État mises en vente en 2013.
Si le combat pour le Jardin de la Reine fut rapidement mené, la lutte pour l’Intendance est, depuis le début, bien plus âpre. Avec détermination, l’association a reculé la vente par de multiples artifices juridiques, par d’incessantes interpellations des ministères de l’Education nationale (le propriétaire), mais aussi des ministères de la Culture et du Budget. Nous nous sommes battus pour alerter médiatiquement sur ce dossier, jusqu’aux chaines nationales de télévision. Il nous a fallu remobiliser l’Université autour du projet de restauration du Jardin des Plantes, lui mettre à disposition le projet que nous avions écrit, les relevés de plans du bâtiment que nous avions effectué, assurer une médiation régulière entre l’université et des services de l’État : rectorat, Drac, préfecture – qui se parlent trop peu. À la suite de notre dernière interpellation du ministre du Budget, nous venons de recevoir un courrier de la direction de l’Immobilier de l’État qui, pour la première fois, confirme officiellement ce que nous savions de source officieuse depuis plusieurs semaines : l’Intendance du Jardin des Plantes n’est plus en vente. Elle sera, d’une façon ou d’une autre, remise à la disposition de l’Université, pour devenir le pivot d’un projet culturel et pédagogique au coeur du Jardin des Plantes. Merci à l’Université d’avoir permis cette victoire en acceptant de travailler de concert avec l’association. C’est en unissant nos forces complémentaires que nous avons pu renverser l’issue d’un combat que tout le monde nous annonçait comme perdu d’avance.
Un autre futur pour le plus ancien Jardin des Plantes de France est désormais possible.

La lettre de la direction de l’Immobilier de l’État :
lettre_finances_publique_aout2018

Les membres de l’association ont mis toute leur énergie à sauver ce bâtiment et à l’ouvrir sur l’avenir en terme d’accueil, de pédagogie (écologie, biodiversité,…)

En premier lieu, nous souhaitons que ce bâtiment soit rendu à son propriétaire originel, le Jardin des Plantes. ce dernier en a besoin pour son administration et ses activités d’accueil et de pédagogie.

Ensuite, la restauration du bâtiment s’impose ainsi que son financement.

Mars 2015: la rencontre avec le préfet de région a été cruciale
De juin-juillet 2015: Un relevé patrimonial a été réalisé par des étudiants en architecture sous la responsabilité de Catherine Boutry, architecte urbaniste, paysagiste, ex DRAC.
Les étudiants ont aussi réalisé chacun une esquisse de l’aménagement du bâtiment afin de mieux appréhender les possibilités .

LIVRET 2 bis

Presentation des esquisses des trois etudiants

 

En juin 2017 : Qu’avons-nous fait ? Où en sommes-nous ?

  • Avril 2015 : réunion avec le préfet de Région. Cet entretien a été médiatisé par France télévision dans l’émission « pièces à conviction ».
  • Avril – juin 2015 : mobilisation des députés autour de l’Intendance
  • Lancement d’une pétition en ligne et sur papier : 5000 signatures
  • Juin-Août 2015 : la réalisation par Catherine Boutry et 3 étudiants en architecture de l’inventaire patrimonial et les esquisses d’aménagement du bâtiment de l’Intendance, ont permis de mieux comprendre ses potentialités pour la future réhabilitation du Jardin des Plantes.
  • Septembre 2015 : Pour les Journées Européennes du Patrimoine une exposition sur les travaux des étudiants et Catherine a été réalisée (voir panneaux ci-dessous)
  • Novembre 2015- mars 2016 : rendez-vous avec le secrétaire général de la préfecture qui suit le dossier.
  • La vente est suspendue. L’université doit réaliser un projet global du Jardin des plantes en incluant l’Intendance comme élément indispensable à son fonctionnement et à son ouverture au public.
  • Septembre 2016 : envoi au ministère d’un projet des restauration du bâtiment par l’Université en collaboration avec Dominique Larpin, architecte en chef  des bâtiments de France.
  • mars 2017: envoi par l’association d’une lettre à Najat vallaud Belkacem, ministre de l’éducation nationale afin de connaitre quand aura lieu l’affectation du bâtiment de l’Intendance à l’Université. Réponse: Le Préfet a autorité pour réaliser ce transfert.
  • Avril 2017 : Rencontre entre le Préfet et le Président de l’Université.
  • 17 Juillet 2017 : Rencontre entre l’association et le président de l’Université.

 

Les Panneaux de présentation des travaux réalisés durant l’été 2015 par les étudiants en architecture :

FACADES A3PLANS A3PROJET A3

6248549

Que l’État brade son patrimoine, l’association s’en indigne depuis longtemps. C’est même la raison de sa constitution, et de notre mobilisation citoyenne.

La presse s’intéresse de plus en plus à ces questions. Le 3 juin, France 3 diffusera, dans son magazine Pièces à conviction, un documentaire en partie tourné au Jardin de la Reine, pour relater notre combat contre la vente de l’Ancienne Intendance du Jardin des Plantes. Ne le ratez pas !

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-3/pieces-a-conviction/pieces-a-conviction-du-mercredi-3-juin-2015_924015.html

L’association de sauvegarde du Jardin de la Reine et de la Vieille Intendance du Jardin des Plantes a besoin de vos cotisations et de vos dons pour mener à bien ses activités.
Pour vous faciliter la vie (et la notre), vous pouvez payez vos cotisations ou nous faire des dons en utilisant un système de paiement électronique sécurisé, simplement en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Merci à toutes et à tous.

Flying Euros
Adhérer à l'association

Ce que tu vois sur cette photo, c’est une fleur d’Acanthe. Une acanthus mollis, parce que ses feuilles sont aussi molles que larges. Ce sont ces feuilles qui ornent les colonnes corinthiennes qui font la joie des amateurs de vestiges romains.
Dans quelques jours, cette fleur, comme un millier d’autres fleurs d’Acanthe, va atteindre sa maturité, exploser, et disperser des graines dans un rayon de 10 mètres dans le Jardin de la Reine.
L’Acanthe, c’est beau, mais ça envahit. Et comme toutes les plantes invasives, elle a besoin d’être jugulée pour ne pas nuire à la biodiversité.
Pour profiter pleinement de la floraison des acanthes, le Jardin de la Reine sera ouvert à toutes et à tous samedi 16 mai. Les bénévoles de l’association ont un gros chantier de nettoyage, et ils accueilleront les visiteurs, comme lors de chacune de ces journées depuis que l’association de sauvegarde s’est vu confier la gestion du Jardin de la Reine par la ville de Montpellier, il y a un peu plus d’un an.
Venez, profitez de ce lieu magique. Et des magnifiques fleurs de l’Acanthe molle, dite aussi acanthe de Montpellier.
Parce qu’ensuite, on coupera beaucoup de fleurs, pour alléger notre travail de l’an prochain.
À samedi. N’hésitez pas à venir avec du ravitaillement pour nos forces vives.

Jeudi 26 mars 2015, France 3 diffusait, dans son édition locale montpelliéraine, un sujet sur la mobilisation de l’association opur empêcher la vente de l’Intendance du Jardin des Plantes, et le démantèlement de ce patrimoine historique.

%d blogueurs aiment cette page :